Toute construction (bois, béton, parpaing..) doit être protégé préventivement contre :Termites à l’interface sol/bâti et contre les insectes à larves xylophages pour les bois de structure, selon votre zone géographique.

ADB a sélectionné des produits de traitement du bois naturels non toxiques pour les humains et tout aussi efficaces que les produits chimique utilisées habituelement.

,

amelioration habitat traitement chimique bio

Le traitement par barrière chimique consiste à créer des puits de forages dans les murs (périmétriques, de
refends et cloisons) tous les 20 cms à l’angle sol/mur puis effectuer une barrière haute 30 cms au dessus,
tous les 20 cms en quinconce avec ceux du bas. Traiter les points d’ancrage des bois du RDC, micro

injection des boiseries et plus encore selon degrés d’infestation. Injecter sous pression un insecticide
approprié pour tuer les termites en contact avec le produit.

Demander un devis gratuit à Amelioration Habitat

Ces insectes mangeurs de cellulose qui ne supportent pas la lumière restent longtemps invisibles et une fois découvert
leurs dégâts peuvent être considérables, c’est pourquoi il est important de faire contrôler régulièrement sa maison
afin de stopper une éventuelle infestation.

Le produit utilisé pour les différents traitements de bois est sans insecticides ni biocides, c’est-à-dire qu’il modifie la structure du bois en supprimant ses substances nutritives et ainsi neutralise l’évolution des insectes xylophages et les champignons lignivores parce qu’ils ne reconnaissent plus l’appât cellulosique du bois.
De surcroit il conserve l’atmosphère saine des lieux de vie et ne présente aucun risque pour les femmes
enceintes, les nourrissons, les personnes allergiques, les malades….
Pour les bois intérieurs, visibles ou non, les marqueteries, les solives lasurées ou peintes, lambourdes et autres qui n’offrent pas la possibilité d’être traitées d’une manière traditionnelle, il est possible de les traiter par ondes courtes sans causer ni dommages structurels (puits de forages, points d’ancrages…), ni nuisances chimiques.